Commande et répertoire de base Linux

Commandes de bases - Linux

Ce tutoriel est compatible avec toutes les offres de nos VPS Linux

Ce tutoriel a pour but de vous montrer les différentes commandes et utilisations du VPS Linux que nous pouvons faire.

I - Télécharger un logiciel SSH

Pour commencer, nous allons avoir besoin d’un logiciel SSH. Pour ce tutoriel, nous allons utiliser Putty.

Je vous invite tout d’abord à vous rendre ici (https://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/latest.html) et à choisir la version qui vous convient. Ici, nous prendrons la version Windows 64 Bits. 

Télécharger Putty

Après l’installation, vous arriverez sur cet onglet : 

Putty

Nous ne détaillerons pas entièrement le logiciel.

Pour vous connecter à votre VPS, vous devez remplir le Host Name par l’IP de votre serveur et laisser le port vide (ou le remplir par 22 si vous le souhaitez). 

Putty

Pour perdre moins de temps, vous pouvez enregistrer des paramètres en cliquant sur “Save” et en ayant choisis un nom pour la configuration.

N.B : Vous pouvez aussi mettre un nom d’utilisateur devant l’IP et vous n’aurez plus qu’à mettre le mot de passe à la connexion. 

Putty + Utilisateur

Ce qui donne après avoir cliqué sur “open” :

Demande de mot de passe

Il est normal que vous ne voyiez pas votre mot de passe lorsque vous le tapez, ceci est une sécurité linux.

Après avoir entré correctement votre mot de passe cela vous affichera ceci : 

Connecter

Vous pouvez désormais commencer à utiliser votre VPS !

II – Les commandes les plus utilisées

Avant d’aller plus loin vous devez connaitre certaines commandes les plus utilisées et dont vous en aurez le plus besoin :

Nom de la commande

A quoi elle correspond

ls

Affichage du contenu d’un répertoire

touch

Utilisé en général pour créer un fichier

cat

Affiche-le contenue d’un fichier (txt)

cd

Changement de répertoire courant

cp

Copie

mv

Déplacement, renommage

pwd

Affichage répertoire courant

man

Aide en ligne pour les commandes

 

rm

Suppression fichier ou répertoire vide (+ -R pour répertoire ; -f sans demander d’autorisation)

mkdir

Création répertoire

rm – R

Suppression répertoire

adduser

Ajouter un utilisateur

addgroup

Ajouter un groupe d’utilisateur

passwd <user>

Modifier le mot de passe d’un utilisateur

 

III – Les différents dossiers les plus importants

Nom du dossier

A quoi il correspond

/

Répertoire racine

/bin

Binaires commandes systèmes

/boot

Information chargeur démarrage

/dev

Périphériques

/etc

Configuration machine

/home

Répertoires personnels utilisateurs

/lib

Bibliothèques et librairies partagées

/media, /mnt

Points de montage

/opt

Paquetages logiciels complémentaires

/root

Répertoire personnel root

/slin

Binaires systèmes réservées root

/tmp

Fichiers temporaires

/usr

Hiérarchie secondaire

/var

Données variables

 

IV – Ajouter un utilisateur

Pour divers raisons, et notamment pour des questions de sécurité, nous vous conseillons de créer des utilisateurs afin d'exécuter vos services avec un autre utilisateur root. 

N.B : Sachez que l’utilisateur root est le super-admin de votre machine. Il a tous les droits sur la machine !

Pour ajouter un utilisateur, vous devez utiliser la commande “adduser <user>”. Vous pouvez aussi l’ajouter en précisant quelques options :

·         adduser <user> -g : Définir son groupe principal

·         adduser <user> -G : Définir son groupe secondaire

·         adduser <user> -M : Ne pas créer de répertoire personnel pour l’utilisateur

·         adduser <user> --home : Choisir le répertoire personnel de l’utilisateur (par défaut, l’utilisateur va créer un répertoire dans le dossier /home portant le nom de l’utilisateur)

Pour le modifier, vous devez utiliser la commande “usermod <user> + l’option que vous souhaitez”.

V - Gérer les permissions des fichiers / répertoires

Il existe 3 sortes de droits sur Linux :

·         R : La lecture d’un fichier

·         W : L’écriture d’un fichier

·         X : L’exécution d’un fichier

Pour voir quels sont les droits accordés à un fichier et/ou d’un répertoire vous pouvez faire la commande “ls -l <nom de votre fichier> afin d’avoir les droits exacts. Cela donnera quelque chose comme cela :

 Ls -l

Cela se lit 3 caractères par caractères, ce qui veut dire pour se fichier :

·         Le propriétaire de ce fichier à le droit de lire et d’écrire sur le fichier

·         Le groupe propriétaire a le droit de lire le fichier

·         Les autres utilisateurs ont aussi le droit de lire le fichier

Pour modifier les droits vous pouvez le faire de deux manières différentes :

1.      Par chiffre :

o   R correspond au chiffre 4

o   W correspond au chiffre 2

o   X correspond au chiffre 1

§  Si vous souhaitez par exemple que l’utilisateur à tous les droits mais les autres rien vous mettra “chown 700 <nom du fichier>”.

Avantages de cette méthode :

§  Très pratique quand on veut mettre pleins droits à tout le monde ou enlever tous les droits d’un ou plusieurs membres

Inconvénients de cette méthode :

§  Change automatiquement tous les droits. Il faut donc recalculer si on veut laisser les mêmes droits au groupe propriétaire (par exemple).

2.      Par lettre :

·         Pour cette méthode “u” correspondra au groupe propriétaire, “g” au groupe propriétaire et “o” pour les autres utilisateurs

§  De ce fait si on veut juste ajouter tous les droits au groupe propriétaire sans modifier les autres droits nous faisons : “chmod g+rwx <nom du fichier>”.

Ce qui donne :

 Chown

 

ATTENTION : La configuration de votre VPS relève de la partie software, dont le support n'est pas assuré. Vous pouvez retrouver nos forfaits d'assistances sur notre page de support prioritaire (https://alls-heberg.fr/support+).

Si vous souhaitez l’aide plus poussée d’un de nos techniciens sur la configuration de votre VPS, je vous invite à nous contactez par ticket afin de faire un devis pour que nous intervenons sur cette dernière.

Cette réponse était-elle pertinente? 155 Utilisateurs l'ont trouvée utile (463 Votes)